Le Percolateur

  • Search:
    • dé Coup de dé :
  • Connexion / Admin





 
 

Heuristique & Sémiologique

 

La “percolation” est-elle une métaphore autorisée pour évoquer la “transmission” ?

Filed under: Verbe,Webzette n°25 — Author : — 25 Jan 2009 —

La métaphore, figure de rhétorique, nous intéresse ici comme se référant au mot, elle est extension ou glissement du sens des mots, elle intervient dans le lexique comme un substitut ou une illustration. L’immense majorité des termes techniques et scientifiques se fondent sur des langues vulgaires le latin, le grec et leur lexique, Archimède, Thalès, Platon… les rhéteurs romains, Pascal, les textes religieux fondateurs….. et Diderot les ont fort bien utilisés. Quand nous disons “arbre”; que nous soyons, généalogistes, agriculteurs, informaticiens, mécaniciens, théologiens, forestiers, moralistes… nous savons de quoi nous parlons, il n’y a pas usurpation, détournement mais usage d’une image qui reste une image qui se fonde sur une analogie, une ressemblance, une allusion sans transfert, ni distorsion de sens. “L’Homme est un roseau pensant”, Pascal ne tombe ni dans le “scientisme” ni dans le “littérarisme”, selon les expressions de Jacques Bouveresse qui enfourche le cheval de Sokal, D’aucuns ont reproché à Deleuze l’usage abusif de “rhizome” ils ont bien tort et défendent bien mal leur pré-carré, que je sache personne n’y cherchera le bambou et le chiendent ! ! par contre beaucoup ont appris les différences entre la genése linéaire avec ses risques de rupture, et le développement rhizomatique et son aptitude au contournement stratégique (tel le Phenix qui renait de ses cendres et qui en plus est mythique!) Et le texte, tissu de chaîne et trame, syntagme et paradigme, de rigueur canonique et d’imaginaire.
Bref soyons sérieux ! la métaphore est un instrument indispensable pour les analyses scientifiques. Mais elle implique un usage réflexif qui en précise le statut car celui-ci peut être divers (pédagogique, iconique, heuristique ou modélisateur)De simple figure de langage elle peut passer insensiblement au statut de paradigme. Simple image la métaphore peut accéder insidieusement, subrepticement au statut de concept pourquoi pas, mais il faut savoir que cette ingérence n’est pas neutre elle peut distordre la théorie, la réflexion ainsi que diverses pratiques de la communication. Il nous faut noter ici le rôle heuristique de la métaphore, aujourd’hui. les développements de la physique, par exemple dans les domaines des fractales ou de la percolation, ouvrent des perspectives nouvelles et prometteuses. Cette évolution montre aussi que les chercheurs en sciences sociales auraient intérêt à renouveler les métaphores qu’ils emploient et qui sont parfois archaïques .La métaphore est un outil qui ne doit pas être confondu avec son objet; elle relève du langage et de la communication. Elle désigne, illustre, modélise et parfois elle catalyse la création mais Il est, alors, nécessaire de distinguer les propriétés, les attributs du phénomène et de faire la part du caractéristique et non-transférable de sa métaphore.

 

 

© Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS -
Lyon - http://www.lepercolateur.info/ - Date d´édition: 2020-08-12 20:13:40 -

© Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS - Lyon (http://lepercolateur.info/) - 2008-9 v4_3
Autre publication (percolation hebdomadaire) : Le Webdo Perco.
- 0.16 secondes - W3C