Le Percolateur

  • Search:
    • dé Coup de dé :
  • Connexion / Admin





 
 

Heuristique & Sémiologique

 

Inventio.

Filed under: Invention,Webzette n°21 — Author : — 9 Jun 2008 —

J’avais, quand j’étais étudiant, coutume de dire : “quand je n’arrive pas à résoudre un problème je me couche et m’endors avec lui, je suis sûr de me réveiller le lendemain matin avec la solution ! ” ( A noter que je ne fixais pas un objectif trop prégnant, Je dois avouer que si la question était particulièrement ardue, je prenais le risque d’une nuit blanche ! ). Phénomène que d ‘aucuns qualifient de “moi inconscient” voire de “moi subliminal”.
La lucidité matinale est souvent surprenante. Au cours du sommeil, des éléments épars dans l’esprit, des expériences anciennes, des connaissances reléguées parce que (hâtivement) jugées sans intérêt,.. s’associent, se classent spontanément; Il convient au réveil, sans insistance excessive d’extraire l’idée native parfois un peu brute Le repos n’est pas vraiment créateur, il est restaurateur, combineur, éclaircisseur, catalyseur d’une chimie parfois étonnante, il provoque des rencontres et des rapprochements d’idées.
Poincaré accorde une place centrale à l’inconscient: «Ce qui frappe tout d’abord, ce sont ces apparences d’illumination subite, signes manifestes d’un long travail inconscient antérieur; le rôle de ce travail inconscient dans l’invention mathématique me paraît incontestable. Poincaré considère l’inconscient comme réellement créatif. Le “moi inconscient” ou, comme on dit, le moi subliminal, joue un rôle capital dans l’invention mathématique, Poincaré privilégiera la dimension psychologique de l’invention n’hésitant pas à prendre une position, surprenante pour un scientifique de sa réputation, qui se. rapproche des vues que défendra Jacques Lacan : “Le moi subliminal” n’est pas purement automatique, il est capable de discernement, il a du tact, de la délicatesse; il sait choisir, il sait deviner. Que dis-je, il sait mieux deviner que le “moi” “L’inconscient mathématicien” ! !
Valéry,(autorisé par son immense culture encyclopédique) remarque à de nombreuses reprises que pousser jusqu’au bout une idée c’est risquer de la détruire, et qu’il y a souvent gain pour l’esprit dans la pensée prise dans son surgissement et suspendue dans sa fulgurance. Telle semble d’ailleurs être la façon dont Valéry lit et met à profit ses lectures, qu’il prétend toujours lacunaires, partielles et qu’il restitue régulièrement sous la fragmentation de citations parodiques. Une “percolecture” effective et efficiente!!!

Mots clés :
 

 

© Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS -
Lyon - http://www.lepercolateur.info/ - Date d´édition: 2020-08-12 19:26:24 -

© Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS - Lyon (http://lepercolateur.info/) - 2008-9 v4_3
Autre publication (percolation hebdomadaire) : Le Webdo Perco.
- 0.52 secondes - W3C