Le Percolateur

  • Search:
    • dé Coup de dé :
  • Connexion / Admin





 
 

Heuristique & Sémiologique

 

Michel Serres, l’analogiste et la chamarrure

Filed under: Croisée,Webzette n°27 — Author : — 29 Apr 2009 —

Ceux qui me connaissent le savent, Michel Serres fut et reste mon maître. Je l’ai découvert il y a plus de 30 ans, d’abord dans la revue “Critique”, puis avec tous les tomes des “Hermès”, J’ai toujours apprécié et sa langue et la rigueur de sa pensée. Par trois fois j’ai eu l’occasion de le rencontrer à propos du”Tiers -Instruit”. Je garde de ces conversations un souvenir ému et ébloui. Michel Serres est sans doute l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde ouverte, fondée sur une connaissance des Humanités et des Sciences.Le Percolateur est Imprégné de sa pensée, de sa philosophie, de son épistémologie et de sa poésie,
Dans un de ces livres récents, “Écrivains, savants et philosophes font le tour du monde” Michel Serres en une passionnante circumnavigation, bien plus que dans une encyclopédie nous invite dans la tribu des analogistes, en ce paradis qui le comble de joie.
Pour ces tribus, il existe des ensembles indéfinis de disparates, corporels ou incorporels. Pour survivre, agir et penser parmi une telle confusion, reste l’épuisante obligation de travailler sans cesse à la composition, de chercher donc mille et mille relations propres à ponter ces différences. Pour Michel Serres “analogie” désigne, formellement, l’ensemble de ces liaisons possibles. Le kaléidoscope mêlé, tigré, chiné, chamarré, bariolé, bigarré, damassé, marqueté… de ces disparates ensemencés partout, dans le monde objectif comme dans le collectif et le cognitif, le jaillissement d’ensembles indénombrables aux éléments différenciés jusque dans le plus fin détail, où il faut sans cesse tenter d’en ponter l’évident éventail par un réseau connexe ou déchiré, en tout cas surchargé de communications, interférences, traductions, passages larges ou étranglés, trémies, ponts et prépositions du transfert… Dix personnages incarnaient ces médiations en traversant dix de ces entrelacs: Hermès, dieu des commerçants, voleurs et traducteurs, anges et démons, parasites et symbiotes, toute une foule de messagers… Jésus-Christ lui-même, médiateur par excellence. .. sous le patronage historique de Leibniz, premier philosophe de la communication, et parmi le bruit et les querelles (noise) des contemporains, échangeant aujourd’hui leurs messages sur la Toile. Nos technologies nouvelles s’adaptent à merveille à ce savoir et à ce monde-là. Ainsi constellé de singularités, ce tissu moiré inspire et ressemble au réel tel quel…:
au moins tel que je le vois et le pense, paysager, mais aussi tel que..je le vis,le ris, le pleure et l’ espère. Je nage en joie dans un océan de disparates ensemencé, çà et là, de voies. Dans ce tableau que depuis cinq décennies j’essaie de peindre, je reconnais le monde en son déploiement fastueux et je me reconnais moi-même, car si et quand je pense, je relie la foule ou le chaos de ces différenciations” Michel Serres.

 

 

© Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS -
Lyon - http://www.lepercolateur.info/ - Date d´édition: 2018-12-14 06:42:36 -

© Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS - Lyon (http://lepercolateur.info/) - 2008-9 v4_3
Autre publication (percolation hebdomadaire) : Le Webdo Perco.
- 0.53 secondes - W3C