Webdo Perco : percolation hebdomadaire

Ce site en annexe du “percolateur” ne prétend à l’exhaustivité, ni à l’autorité mais simplement à une curiosité vagabonde dans cette “bribiothèque” de notre époque, ces “bouts écrits”, ces fragments, ces éclats de Vérité voire ces coups de gueule. Kaléidoscope ou Patchwork. Du tabulaire forcément lacunaire.

  • August 2009
  • July 2009
  • June 2009
  • May 2009
  • April 2009
  • March 2009
  • February 2009
  • January 2009
  • December 2008
  • November 2008
  • October 2008
  • September 2008
  • August 2008
  • July 2008
  • June 2008
  • May 2008
  • April 2008
  • March 2008
  • February 2008
  • January 2008
  • December 2007
  • November 2007
  • October 2007
  • September 2007
  • August 2007
  • July 2007
  • Un sang pur coule dans ses veines.

    Nationaliste anti-ETA, président du gouvernement régional basque, Juan José Ibarretex, lutte pour la séparation totale avec Madrid et l’Espagne. Lui et ses partisans croient en l’existence d’un peuple basque millénaire, doté d’une souveraineté originelle légitimant l’autodétermination. «Je suis Basque. J’appartiens à un des plus vieux peuples d’Europe. Un peuple qui parle un idiome aux origines mystérieuses, l’euskara.» Ce discours empreint d’ Histoire confinée, d’endogamie repliée, de pureté de race, d’involution régressive, nous laisse une désagréable impression de “déjà-entendu”.

    A partir d’une information de “Libération”. On peut aller aussi sur le percolateur et s’interroger avec lui sur le Racinisme et la Culture

    Clés :
    27 Jun 2008 — Lien unique

    dé  Webd'azard

    L’Académie française et les langues régionales.

    “Les députés ont voté un texte dont les conséquences portent atteinte à l’identité nationale. (…) Il nous paraît que placer les langues régionales de France avant la langue de la République est un défi à la simple logique, un déni de la République, une confusion du principe constitutif de la Nation et de l’objet d’une politique.

    Les conséquences du texte voté par l’Assemblée sont graves. Elles mettent en cause, notamment, l’accès égal de tous à l’Administration et à la Justice. L’Académie française, qui a reçu le mandat de veiller à la langue française dans son usage et son rayonnement, en appelle à la Représentation nationale.” “Les députés ont voté un texte dont les conséquences portent atteinte à l’identité nationale. (…) Il nous paraît que placer les langues régionales de France avant la langue de la République est un défi à la simple logique, un déni de la République, une confusion du principe constitutif de la Nation et de l’objet d’une politique.

    On peut se rendre sur la page consacrée à l’abbé Grégoire.

    Clés :
    23 Jun 2008 — Lien unique

    Mots de violence et de mort.

    Le monde politique n’a pas voulu voir dans la prise de pouvoir d’Hitler le 30 janvier 1933 le régime brutal qu’il mettait en place. Même les assassinats orchestrés de ses adversaires, après l’incendie du Reichstag, n’ont pas alarmé les dirigeants des grandes démocraties et la majorité de la population allemande.
    Le plébiscite du 13 janvier 1935 concernant la Sarre a été la grande occasion manquée pour la France de soutenir les opposants au régime hitlérien et pour les habitants de la Sarre de mettre en échec les pratiques barbares des nazis. Le succès éclatant des nazis en Sarre est en grande partie dû à la qualité terrifiante de sa « machine » de propagande. Ralph Keysers a relevé — dans la presse allemande acquise à l’idéologie nazie, dans Mein Kampf mais aussi dans les journaux sarrois d’opposition — cinq mots représentatifs [Terror, Emigrant, Separatist, Gift (poison) et Element] de cette propagande dont il met en relief l’utilisation (et la contre-utilisation) dans une perspective historique et linguistique.
    Cinq mots forts de la propagande nazie. Ralph Keysers. (éditions Klincksieck, septembre 2008)

    Clés :
    15 Jun 2008 — Lien unique

    L’Algérie algérienne de Jean Lacouture.

    Nul n’était mieux placé que Jean Lacouture – sinon son préfacier Jean Daniel – pour brosser l’épopée de l’Algérie moderne, depuis les premiers temps de la colonisation jusqu’à nos jours. Journaliste au Monde à l’époque des «événements», biographe de De Gaulle, Mendès France, Mitterrand et Nasser, il fut aussi un observateur engagé, ardent avocat de la décolonisation. Fruit de ces approches croisées, ce livre s’offre tout à la fois comme une chronique historique, un récit journalistique au jour le jour et un témoignage personnel.
    L’auteur s’applique à faire ressortir la profonde imbrication des sociétés des deux rives et les traits d’union historiques et culturels qui ont survécu à l’engrenage du malheur. En dépit des erreurs, des fautes et des crimes, une autre histoire était possible, une autre fin assurément, comme l’est toujours un autre présent.
    Jean Lacouture voit ainsi en Ferhat Abbas, président du gouvernement provisoire révolutionnaire algérien de 1958 à 1961, l’incarnation de la revendication nationale algérienne dans une perspective d’association avec la France. «Oui a connu cet homme généreux, écrit-il, sait que le patriotisme algérien porte en lui une part de la culture française, elle-même irriguée par le génie du Sud.»
    Présentation de l’éditeur : Gallimard.

    Clés :
    6 Jun 2008 — Lien unique

    Mathématique de l’égalité et des proportions ! ! ou la comptabilité de l’horreur ! !

    C’est une erreur”, s’est indigné Israel Guttman, historien et responsable de Yad Vashem [mémorial central de l’Holocauste, construit à Jérusalem], pour qualifier le monument à la mémoire des victimes homosexuelles du nazisme édifié dans le centre de Berlin à proximité d’un autre mémorial, celui dédié aux victimes juives du nazisme, ..
    “Pendant des années, j’ai cru que les Allemands avaient bien compris l’atrocité des crimes qu’ils avaient commis durant l’Holocauste. Le site choisi pour ce mémorial est abominable. L’idée que les visiteurs puissent en déduire que les souffrances infligées aux homosexuels ont été d’une gravité comparable à celles infligées aux Juifs est scandaleuse. Les proportions doivent être gardées”, a-t-il déclaré. Lu dans le Courrier International.

    Clés :
    30 May 2008 — Lien unique

    Inquisition ! ou l’échec des savants.

    L’ouvrage “Aristote au Mont Saint Michel” est l’objet d’une condamnation sans appel de l’Université. Les feux de l’autodafé s’allument ! !
    Il est rare qu’une recension fasse scandale. Surtout dans le monde discret des chercheurs en histoire médiévale. La publication, il y a quelques semaines, dans un grand quotidien national, d’une critique dithyrambique d’Aristote au Mont Saint-Michel. Les racines grecques de l’Europe chrétienne de Sylvain Gouguenheim, a pourtant mis le feu au poudre. L’ouvrage a pour but premier de réviser et de minorer l’apport de la culture islamique à l’Occident médiéval, notamment concernant la question de la transmission des textes grecs. La communauté des historiens réagit vigoureusement à ce livre polémique. À l’heure actuelle, une pétition condamnant le livre est signée par des centaines d’entre eux, et les tribunes se succèdent dans les journaux….( extrait deLa REVUE Internationale des LIVRES & des idées”)
    Ce qui nous étonne, nous, lecteurs, questionneurs, avides de débats intelligents et sérieux, c’est la violence de l’attaque, où est la “dispute” sereine, la”querelle des idées.? Déception.

    Clés :
    24 May 2008 — Lien unique

    Capital cognitif.

    Pourquoi parlons-nous actuellement de capitalisme cognitif ? Parfois j’ai l’impression que l’association de ces deux mots présente le caractère blasphématoire de l’amalgame contre nature de la connaissance, de la noblesse de l’intelligence et de l’argent, vous savez de cet argent qui salit tout ! En fait je crois qu’il y a dans ce rapprochement un aspect métaphorique et linguistique important : à l’instar du capital les savoirs s’échangent, se transmettent, s’acquièrent, se valorisent …Il faut aussi constater que la relation relève du systémique. Le lien entre économie et connaissance n’est pas une nouveauté. Il existe, et il pèse lourd depuis qu’avec la révolution industrielle, la production a commencé à utiliser les machines (c’est-à-dire, la science et la technologie incorporées dans les machines) puis, avec Taylor, à organiser scientifiquement le travail. Toute l’histoire du capitalisme industriel, pendant ses deux siècles d’existence, est l’histoire de l’extension progressive des capacités de prévision, de programmation et de calcul des comportements économiques et sociaux à travers l’utilisation de la connaissance. Le « moteur » de l’accumulation du capital a été mis au point par le positivisme scientifique qui a recueilli, au siècle dernier, l’héritage des Lumières, et qui a inscrit le savoir dans la reproductibilité. La connaissance a été mise au service de la production en tant que connaissance déterminante, susceptible de calculer, imaginer, sentir, communiquer bien au-delà des limites de l’utilitarisme, de contrôler la nature à travers la technique et les hommes à travers l’organisation.

    17 May 2008 — Lien unique

    Les pages du webdo perco contiennent les percolations hebdomadaires (quelles que soient leur dimension et leur forme) regroupées en pagination mensuelle. En haut à droite, toutes les 20 secondes, un texte du weddo est tiré au hasard ! Toutes les pages restent en archives accessibles via les menus en haut et bas de la page. Chaque webdo perco a son lien unique.
    Les recherches sont possibles de deux façons : via un mot saisi dans la zone sous la liste des titres en haut à gauche ou via un clic sur un mot-clé qui est affiché à la fin d’un webdo perco.

    (retour à la première page)

  • August 2009
  • July 2009
  • June 2009
  • May 2009
  • April 2009
  • March 2009
  • February 2009
  • January 2009
  • December 2008
  • November 2008
  • October 2008
  • September 2008
  • August 2008
  • July 2008
  • June 2008
  • May 2008
  • April 2008
  • March 2008
  • February 2008
  • January 2008
  • December 2007
  • November 2007
  • October 2007
  • September 2007
  • August 2007
  • July 2007
  • © Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS -
    Lyon - http://www.lepercolateur.info/ - Date d´édition: 2022-08-17 22:27:08 -

    © Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS - Lyon (http://lepercolateur.info/) - 2008-9 v4_3
    Autre publication (percolation hebdomadaire) : Le Webdo Perco.
    - 0.12 secondes - W3C