Le Percolateur

  • Search:
    • dé Coup de dé :
  • Connexion / Admin





 
 

Heuristique & Sémiologique

 

Petite geste de la main

Filed under: Invention,Webzette n° 6 — Author : — 4 Nov 2005 —

Petite geste de la main.

« Quand dire c’est faire » . Et si l’on retournait la proposition performative d’Austin : « Quand faire c’est dire » ! De même que là, le dire n’épuise pas le faire, ici dans le miroir, le faire n’épuise pas le dire, reste le paradoxe provoquant de l’investissement dans le domaine du langage du « faire », du fabriquer, de l’agir. « Main à la plume vaut main à la charrue » proclamait notre romantisme du 19ème siècle. Ce n’est ni une préséance, ni une prévalence qui sont ainsi revendiquées mais bien une équivalence. L’écriture elle même est née sur les parois des grottes du paléolithique et son outil déjà montré, voir les « mains au pochoir » c’est les lire comme signature, affirmation de soi et du groupe, et aussi sans doute comme représentation magique de la naissance de l’Humanité. L’anthropologie émerge de la zoologie, avènement par chiro-génèse, pourrait-on dire !! La main accompagne sans doute les premières manifestations du langage articulé par illustration mimétique d’abord, symbolique ensuite, magique puis rituel. Elle a rythmé les danses incantatoires ou festives. Elle a aussi frappé pour chasser, défendre et , bien sûr attaquer. La main apparaît comme capable de transformer et d’informer la matière se dotant de celle-ci comme outil (prolongement et/ou substitut) : silex éclaté, pierre polie,.. houe, araire, varlope, gouge,..calame, plume.. Parce que symbolique, le geste de la main s’est impliqué dans la relation sociale, et chaque culture de ce monde l’utilise à sa façon, dans le cadre de la proximité communautaire, parfois comme signe de reconnaissance identitaire. La main se tend, s’ouvre à l’offre, se ferme en poing, effleure en caresse. Elle salue, accueille, implore, repousse ou condamne ; elle manifeste l’adoration, l’autorité, la servilité, le respect, la soumission, la rébellion…l’amitié et l’amour. Langue des signes qui s’affranchit de la parole et le Braille du regard en sollicitant le tactile….

Préférons les signes de la main à ses lignes. Admirons l’efficace com-préhension de ses doigts, du pouce « justicier » qui, seul s’oppose à tous les autres, à «l‘indicateur », à « l’obscène », au «lieur » et au « petit indiscret ».

Parce que maîtrisée et destinée, la main maîtrise et destine, selon Kant elle serait « la partie visible du cerveau », partie intégrante et non pas simple instrument. Les gestes du taillandier, du charpentier, du sculpteur, du relieur, du peintre, du calligraphe,…le prouvent, « à s’en mettre la main au feu ».

Mots clés :
 

 

© Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS -
Lyon - http://www.lepercolateur.info/ - Date d´édition: 2021-06-18 07:15:27 -

© Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS - Lyon (http://lepercolateur.info/) - 2008-9 v4_3
Autre publication (percolation hebdomadaire) : Le Webdo Perco.
- 0.60 secondes - W3C