Webdo Perco : percolation hebdomadaire

Ce site en annexe du “percolateur” ne prétend à l’exhaustivité, ni à l’autorité mais simplement à une curiosité vagabonde dans cette “bribiothèque” de notre époque, ces “bouts écrits”, ces fragments, ces éclats de Vérité voire ces coups de gueule. Kaléidoscope ou Patchwork. Du tabulaire forcément lacunaire.

  • August 2009
  • July 2009
  • June 2009
  • May 2009
  • April 2009
  • March 2009
  • February 2009
  • January 2009
  • December 2008
  • November 2008
  • October 2008
  • September 2008
  • August 2008
  • July 2008
  • June 2008
  • May 2008
  • April 2008
  • March 2008
  • February 2008
  • January 2008
  • December 2007
  • November 2007
  • October 2007
  • September 2007
  • August 2007
  • July 2007
  • Efficacité, efficience, effectivité et propension.

    François Jullien, philosophe et sinologue, professeur à l’Université Paris 7 et directeur de l’Institut de la pensée contemporaine, a publié (2005) aux PUF (Libelles) : “Conférence sur l’efficacité” dont voici la 4ème de couverture.
    D’un côté, la conception européenne de l’efficacité, est liée à la modélisation comme à la fidélité et revendique l’action jusqu’à l’héroisme ; de l’autre, la pensée chinoise de l’efficience, indirecte et discrète, s’appuie sur le potentiel de situation et induit des “transformations silencieuses”, sans éclat ni même évènement. Par-delà cet écart, il s’agira d’interroger la nature de l’effectivité ; ou comment l’intervention humaine réussit à se brancher sur la propension des choses et s’y laisse intégrer.
    . Ce propos se garde donc de.séparer tant soit peu l’art d’ opérer sur des situations et l’exercice de la philosophie ; en résultent des effets de lecture portant sur sur l’histoire du XX”siède ainsi que la géopolitique – et géoéthique – à venir.

    Je connais l’oeuvre de François Jullien (depuis environ 10 ans), en particulier le “Traité de l’efficacité” (Grasset 1997). Il est vraisemblable que le Percolateur a été influencé par cette “pensée”. Vous êtes invité à une interferrance dans le Percolateur, à vous de voir !

    Vous pouvez aussi consulter la contribution : “Réseau de soins” sur le site idee-s.info.

    4 Aug 2008 — Lien unique

    dé  Webd'azard

    Genèse de la culture européenne

    Toute culture assimile des éléments de cultures voisines ou éloignées, mais elle se caractérise ensuite par la façon dont elle les assimile. il ne suffit pas de dire que nous devons le zéro aux Indiens ou aux Arabes si c’est en Europe que, par la suite, on a affirmé pour la première fois que la nature est écrite en caractères mathématiques. C’est que nous sommes en train d’oublier la civilisation gréco-romaine que l’Europe a assimilé tant sur le plan du droit que sur celui de la pensée philosophique. Même dans le domaine des croyances populaires, le Christianisme a englobé, souvent avec une grande désinvolture, des rites et des mythes païens et des formes de polythéisme qui survivent dans la religiosité populaire. Si le Moyen-Age chrétien ignorait en grande partie Platon, il connaissait le néoplatonisme, qui a grandement influencé les Pères de l’Eglise. On ne pourrait concevoir Augustin, le plus grand des penseurs chrétiens, sans l’assimilation de la lignée platonicienne. et comment imaginer une tradition chrétienne sans le monothéisme judaîque ? ! Texte établi à partir de notes de lectures d’Umberto Eco. On peut voir aussi sur ce sujet l’article “L’altération” sur le Percolateur

    Ainsi que sur l’européen selon Valéry”

    Clés :
    1 Aug 2008 — Lien unique

    Un mot et des discours.

    Je vous propose la 4ème de couverture du livre (passionnant) d’Éric Bordas : “Style” (éd. Kimé, 2008) qui voudrait faire le point sur “nos usages contemporains du mot STYLE tant en emploi populaire, spontané ou travaillé, qu’en emploi savant spécialisé. Le corpus est d’abord la langue française du début du XXle siècle, telle qu’on la pratique, la parle et l’écrit dans les livres, à la télévision ou sur Internet L’objet d’étude est l’usage général d’un mot, d’un mot-repère de notre culture, à l’entrecroisement de pratiques discursives dont la diversité et la dispersion font sens et valeur – entrecroisement que l’on pensait, jadis, comme le lieu même de l’idéologie. Le mot style est envisagé dans quelques-unes des scénographies sociales les plus riches, soit les plus sollicitées, quantitativement, par les sujets parlants du début du XXle siècle: discours scolaire, discours universitaire, discours médiatique, discours commercial, discours politique”. Je rappelle que nous avons fait référence à des textes de Paul Valéry sur cette question et que d’autre part vous pouvez aussi consulter Le Percolaieur à ce sujet.

    12 Jul 2008 — Lien unique

    Pas de confusion !

    PERTINENCE,
    1- Qualité de ce qui est adapté exactement à l’objet dont il s’agit. Rapport entre le fait qu’il s’agit de prouver et la preuve offerte.
    2.-Qualité de celui ou de ce qui fait preuve de bon sens, d’à-propos, de justesse. Synon. compétence, sagacité.

    COHÉRENCE,
    1 – En parlant des molécules d’un corps, des éléments d’un tout. Liaison étroite, adhérence mutuelle. Synon. agrégation, connexion. .
    2 – En parlant des parties d’un tout ou de ce tout lui-même, une pensée, un discours, une théorie, un ouvrage, etc.Harmonie, rapport logique, absence de contradiction dans l’enchaînement des parties de ce tout. Synon. logique, harmonie, unité, vraisemblance. (Empr. au lat. cohaerentia « connexion, cohésion »).

    Un propos peut être pertinent quant à son objet, son projet et incohérent dans sa tenue, son exposé.

    19 Apr 2008 — Lien unique

    Appel à lexicographe

    Nous aimerions proposer une distinction de définition entre les notions d’agrocarburants et de biocarburants suivant le critère, très simple, suivant :

    Agrocarburant : carburant réalisé à partir de plantes nourricières ou alimentaires. Exemple: éthanol réalisé à partir de maïs ou de blé.
    Biocarburant : carburant réalisé à partir de ressources biologiques non alimentaires (pour l’homme ou nos élevages). Exemple: éthanol réalisé à partir de déchets ligneux (bois).

    Ainsi on retrouverait la notion d’agriculture pour les agrocarburants et cela permettrait d’arrêter l’amalgamme qui condamne systématiquement tous les biocarburants parce que 3 multinationales ont décidé de développer actuellement les pires agrocarburants au niveau bilan énergétique global…
    Contact : Econologie

    14 Apr 2008 — Lien unique

    Stratégie de la vulgarité.

    A propos de l’altercation entre un badaud (« Touche-moi pas, tu me salis ») et le président («Casse-toi alors, pauvre con, va »), au Salon de l’agriculture,
    Le directeur de la revue Mots, les langages du politique, Paul Bacot, estime que Nicolas Sarkozy a adopté volontairement une « stratégie de la vulgarité ». « La vraie rupture est là, poursuit cet enseignant en sciences politiques. En brouillant les pistes et les repères, le chef de l’État finira par rendre acceptable ce qui ne l’était pas, et ce dans n’importe quel domaine, politique, économique ou social. Il s’agit d’un terrorisme symbolique. »
    Le professeur de linguistique, Jean Veronis, ne dit pas autre chose : selon lui, la campagne présidentielle a inauguré « une séquence d’abolition des codes et des repères » fondateurs de la société. « Le policier ne doit pas parler comme le voyou, ni le président comme l’homme de la rue. Ce faisant, il affaiblit la fonction et s’affaiblit lui-même. Nul ne peut dire comment cette séquence va se terminer. »
    Quoi qu’il en soit, les spécialistes s’accordent pour dire que l’exemple ainsi donné est « catastrophique ». « Le président met les enseignants et les parents dans l’embarras, affirme Louis-Jean Calvet. Comment ces derniers pourront-ils demander aux jeunes de tenir leur langage si le chef de l’État lui-même ne le peut pas ? »
    Solenne de ROYER, le journal LA CROIX”

    Clés :
    26 Feb 2008 — Lien unique

    Lyon et Venise capitales du texte et du tissu.

    Grâce aux correspondances entre la fabrication des étoffes et la production des œuvres théâtrales et littéraires, Goldoni multiplie les variations sur les rapports entre le texte et le tissu. Tous deux résultent de la collaboration entre celui qui en compose les motifs et tous ceux qui les mettent en forme et les proposent au public. La comédie ( la production de texte) retrouve ainsi l’évolution étymologique qui, à partir du premier siècle avant J-C., donne un sens figuré au verbe latin « texere », qui ne signifie plus seulement tisser ou tresser, mais aussi composer un ouvrage, et qui, au premier siècle après J-C attribue au mot « textus » son sens moderne de texte écrit, tout en le maintenant au sein du lexique du tissage :« textor» (tisserand), « textrinum » (atelier), « textum » ou « textura » (tissu) …

    14 Feb 2008 — Lien unique

    Les pages du webdo perco contiennent les percolations hebdomadaires (quelles que soient leur dimension et leur forme) regroupées en pagination mensuelle. En haut à droite, toutes les 20 secondes, un texte du weddo est tiré au hasard ! Toutes les pages restent en archives accessibles via les menus en haut et bas de la page. Chaque webdo perco a son lien unique.
    Les recherches sont possibles de deux façons : via un mot saisi dans la zone sous la liste des titres en haut à gauche ou via un clic sur un mot-clé qui est affiché à la fin d’un webdo perco.

    (retour à la première page)

  • August 2009
  • July 2009
  • June 2009
  • May 2009
  • April 2009
  • March 2009
  • February 2009
  • January 2009
  • December 2008
  • November 2008
  • October 2008
  • September 2008
  • August 2008
  • July 2008
  • June 2008
  • May 2008
  • April 2008
  • March 2008
  • February 2008
  • January 2008
  • December 2007
  • November 2007
  • October 2007
  • September 2007
  • August 2007
  • July 2007
  • © Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS -
    Lyon - http://www.lepercolateur.info/ - Date d´édition: 2022-05-22 23:02:32 -

    © Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS - Lyon (http://lepercolateur.info/) - 2008-9 v4_3
    Autre publication (percolation hebdomadaire) : Le Webdo Perco.
    - 0.63 secondes - W3C