Webdo Perco : percolation hebdomadaire

Ce site en annexe du “percolateur” ne prétend à l’exhaustivité, ni à l’autorité mais simplement à une curiosité vagabonde dans cette “bribiothèque” de notre époque, ces “bouts écrits”, ces fragments, ces éclats de Vérité voire ces coups de gueule. Kaléidoscope ou Patchwork. Du tabulaire forcément lacunaire.

  • August 2009
  • July 2009
  • June 2009
  • May 2009
  • April 2009
  • March 2009
  • February 2009
  • January 2009
  • December 2008
  • November 2008
  • October 2008
  • September 2008
  • August 2008
  • July 2008
  • June 2008
  • May 2008
  • April 2008
  • March 2008
  • February 2008
  • January 2008
  • December 2007
  • November 2007
  • October 2007
  • September 2007
  • August 2007
  • July 2007
  • Chevêtre anthropologique.

    Pour Gabriel Tarde ( l’un des auteurs préférés du Percolateur) il importe de tenir compte des éléments contextuels qui restituent l’environnement originel dans lequel une théorie, un texte, un auteur, évoluent même s’Il n’est pas toujours facile de saisir toute la dimension sociale des science, si les déterminations ou plus simplement les conditions sociales d’élaboration, de développement ou de construction semblent échapper à nos différentes méthodes d’approche. Par exemple, la tendance à mathématiser la science économique et la tendance à la psychologiser, loin d’être inconciliables doivent donc plutôt se prêter à nos yeux un mutuel appui. La doctrine du “laisser faire” a ainsi les plus grandes affinités avec celle de la société – organisme et les coups dirigés contre l’une atteignent l’autre par contre-coup comme si une sorte de systémie les liait en une imbrication complexe.

    19 Jun 2009 — Lien unique

    dé  Webd'azard

    Exploration du champ épistémologique

    “Ontologie de la différence” est une analyse critique des principales formes que revêt l’exercice de la pensée scientifique et philosophique. Son sous-titre – « Une exploration du champ épistémologique » – explicite cette recherche à la fois historique et thématique. En examinant les thèses ontologiques et épistémologiques fondamentales qui ont présidé à l’évolution de la pensée – des Grecs à la physique quantique – l’auteur (Jean Millet), en se référant notamment à Leibniz, Kant, Cournot, Tarde, Bergson et Deleuze, retrace l’évolution des grandes formes, catégories et principes qui ont permis de penser l’Être. Il montre l’importance décisive du dépassement du continu, de l’homogène et du statique par le discontinu, l’hétérogène et le mouvant, de l’identité par l’altérité et la différence. C’est la différence seule, intrinsèquement marquée de temporalité, avec sa durée, ses qualités concrètes, ses différenciations, ses ruptures et ses « béances », mais aussi ses rythmes, ses périodicités et ses constances, qui donne accès à l’inépuisable richesse du Monde, et au-delà – au plan métaphysique ou méta-rationnel – au mystère de l’Être. 0n peut se rendre sur le site des éditions “Beauchesne”

    15 Jun 2009 — Lien unique

    Indispensable pour qui ne veut pas penser en rond

    Réédition au “Cherche midi” en 2007 de “Le système technicien” de Jacques Ellul dont l’édition initiale est due à Calman-Lévy, en 1977.
    Cet essai, publié en 1977 dans la collection ” Liberté de l’Esprit ” de Raymond Aron et introuvable en librairie depuis longtemps, est la clef de voûte de sa trilogie (La Technique – Le Système technicien – Le Bluff technologique). Il est considéré comme son livre le plus abouti. La Technique, pour Ellul, est le facteur déterminant de la société. Plus que le politique et l’économie. Elle n’est ni bonne ni mauvaise, mais ambivalente. Elle s’auto-accroît en suivant sa propre logique. Elle piétine la démocratie. Elle épuise les ressources naturelles. Elle uniformise les civilisations. Elle a des effets imprévisibles. Elle rend l’avenir impensable. Grâce à l’informatique, la Technique a changé de nature : elle forme, à l’intérieur de la société, un ” système technicien “. L’informatique, en unifiant tous les sous-systèmes (téléphonique, aérien, de production et distribution d’énergie, etc.), lui a permis de devenir un tout organisé, lequel vit à l’intérieur de la société, la modèle, l’utilise, la transforme. Mais ce système, qui s’auto-engendre, est aveugle. Il ne sait pas où il va. Et il ne corrige pas ses propres erreurs. Un livre indispensable pour qui ne veut pas penser en rond.
    Biographie de l’auteur
    Jacques Ellul (1912-1994) : un penseur iconoclaste libertaire. Protestant. Anti-communiste mais spécialiste de Marx. Le seul, en France, à avoir mené durant 50 ans une critique en profondeur du ” progrès ” technique. L’équivalent français de Heidegger, mais plus clair, plus percutant. Prophétique. Visionnaire. Il a prévu toutes les crises que nous vivons aujourd’hui. Nombre d’altermondialistes se revendiquent de sa réflexion philosophique.

    29 May 2009 — Lien unique

    Grammaire de François Laplantine

    A propos de “Je, nous et les autres”, François Laplantine (éditions Le Pommier)
    L’identité, derrière laquelle nous préférons souvent nous réfugier, et la représentation, image fixe à laquelle nous réduisons volontiers un individu ou un groupe, sont deux notions réductrices qui figent la pensée. En réaction contre les certitudes identitaires, l’auteur propose de cultiver, de conjuguer nos différences. Une conception nouvelle et vivante de l’anthropologie.François Laplantine a effectué de nombreuses recherches, notamment au Brésil, concernent l’anthropologie de la maladie et des religions, ainsi que les rapports entre anthropologie et écriture. Il est également professeur d’ethnologie à l’université de Lyon-2. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de Sociologie, dont “De tout petits liens” (Mille et une nuits) que nous avons évoqué dans ces colonnes? “Micrologie” (voir ci contre)

    24 May 2009 — Lien unique

    Hybridité, ambivalence

    Homi K. Bhabha, né en 1949 à Bombay, en Inde, est professeur de littérature anglaise et américaine à l’Université Harvard, où il est également directeur du Humanities Center depuis 2005, Il est, entre autres l’auteur de : “Les lieux de culture”( Paris, Payot, 2007) où il expose une théorie post-coloniale qui se fonde sur les notions d’hybridité, d’imitation, d’ambivalence qui intéressent particulièrement “le Percolateur”.
    En voici la présentation par son éditeur :
    Salué aussi bien par Edward Said que par Toni Morrison ou J. M. Coetzee, Homi K. Bhabha est l’un des théoriciens les plus importants et les plus influents du post-colonialisme. S’appuyant sur la littérature, la philosophie, la psychanalyse et l’histoire, il invite notamment à repenser les questions très actuelles d’identité et d’appartenance nationales ; à dépasser, grâce au concept très fécond d’hybridité culturelle, la vision d’un monde dominé par l’opposition entre soi et l’autre ; à saisir comment, par le biais de l’imitation et de l’ambivalence, les colonisés introduisent chez leurs colonisateurs un sentiment d’angoisse qui les affaiblit considérablement ; ou encore, plus largement, à comprendre les liens qui existent entre colonialisme et globalisation.

    21 May 2009 — Lien unique

    Les corbeaux pétitionnaires, nouveaux inquisiteurs universitaires.

    L’affaire Gougenheim (auteur d’un livre austère et savant sur Aristote au Mont-Saint-Michet, qui avait passionné le webdo-perco) (voir Juillet 2008)ne représente que le plus récent avatar de ces nouvelles chasses aux sorcières que la logique d’ïllimitation libérale conduit inexorablement à développer – pour le plus grand bonheur de ces éternels corbeaux et maîtres chanteurs qui ne manquent jamais de sortir des bois lorsque le ciel de l’Histoire s’assombrit. Dans la mesure où cette affaire .illustre de manière exemplaire (ou, si l’on préfère, de manière caricaturale) les nouvelles erreurs de la gauche libérale, on se reportera à l’étude minutieuse – et saisissante – qu’André Perrin a consacrée à la méthode de « travail» des corbeaux pétitionnaires (<< Le médiéviste et les nouveaux inquisiteurs», texte à paraître). Sa conclusion est sans appel; «Est-il. conforme à la démarche scientifique et à la déontologie de l’historien dont pourtant ils se réclament. écrit ainsi André Perrin – que des dizaines d’universitaires aient osé condamner un ouvrage qu’ils n’avaient pas lu, dans un texte débutant par ces mots : “Historiens et philosophes, nous avons lu avec stupéfaction l’ouvrage de Sylvain Gougenheim…” ? Quel crédit le non-spécialiste, qui n’est pas en mesure de faire lui-même oeuvre d’historien, pourra t-il leur accorder désormais ? Peut – on dénoncer l’idéologie au nom de la science à l’intérieur d’une démarche qui bafoue les règles élémentaires de la probité scientifique et que seul le parti pris idéologique peut rendre intelligible? La réception du livre de Sylvain Gougenheim aura mis en évidence le climat délérère d’intimidation intellectuelle qui règne aujourd’hui. Celui-ci laisse peu de place au dialogue et peu de chance à la liberté de l’esprit.
    A partir du livre de Jean-claude Michéa “:La double pensée” Champs-Flammarion.

    17 May 2009 — Lien unique

    L’illusion identitaire

    L’Occident impose-t-il au reste du monde sa propre définition des droits de l’homme et de la démocratie ? La globalisation menace-t-elle l’identité française ? Le confucianisme est-il vraiment le moteur de la réussite économique de l’Asie ? La culture africaine est-elle compatible avec le multipartisme ? L’islam est-il un obstacle insurmontable à l’intégration des Maghrébins et des Turcs en Europe de l’Ouest ? Autant d’incertitudes, ou plutôt de trop grandes certitudes sur lesquelles nous butons constamment et qui tiennent pour acquise la permanence des cultures.
    Or, c’est paradoxalement l’idée même de culture qui nous empêche de saisir la dimension culturelle de l’action politique ou du développement économique. Car la formation de l’Etat met en jeu des conceptions esthétiques et morales ; elle est aussi affaire de pratiques sexuelles, alimentaires, vestimentaires ou pileuses. Au terme d’une pérégrination ironique – et souvent drôle – dans les imaginaires et les passions politiques du monde contemporain, cet ouvrage décapant invite le lecteur à réinventer l’universel démocratique pour mieux s’opposer aux tenants du ” combat identitaire “.
    Les conflits qui font l’actualité – les guerres de Yougoslavie, du Caucase, d’Algérie, d’Afrique noire, ou les affrontements communalistes en Inde – tirent leur force meurtrière de la supposition qu’à une prétendue ” identité culturelle ” correspond une ” identité politique “, en réalité tout aussi illusoire. Dans les faits, chacune de ces identités est une construction, souvent récente. Il n’y a pas d’identité ” naturelle ” qui s’imposerait à nous par la force des choses.
    Il n’y a que des stratégies et des rêves ou des cauchemars identitaires auxquels nous adhérons parce qu’ils nous enchantent ou nous terrorisent. Mais nous ne sommes pas condamnés à demeurer prisonniers de tels sortilèges. Le ” choc des civilisations ” n’est pas une fatalité.
    Extraits de “L’illusion identitaire” de Jean-François Bayart. éd. Fayard. 1996

    8 May 2009 — Lien unique

    Les pages du webdo perco contiennent les percolations hebdomadaires (quelles que soient leur dimension et leur forme) regroupées en pagination mensuelle. En haut à droite, toutes les 20 secondes, un texte du weddo est tiré au hasard ! Toutes les pages restent en archives accessibles via les menus en haut et bas de la page. Chaque webdo perco a son lien unique.
    Les recherches sont possibles de deux façons : via un mot saisi dans la zone sous la liste des titres en haut à gauche ou via un clic sur un mot-clé qui est affiché à la fin d’un webdo perco.

    (retour à la première page)

  • August 2009
  • July 2009
  • June 2009
  • May 2009
  • April 2009
  • March 2009
  • February 2009
  • January 2009
  • December 2008
  • November 2008
  • October 2008
  • September 2008
  • August 2008
  • July 2008
  • June 2008
  • May 2008
  • April 2008
  • March 2008
  • February 2008
  • January 2008
  • December 2007
  • November 2007
  • October 2007
  • September 2007
  • August 2007
  • July 2007
  • © Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS -
    Lyon - http://www.lepercolateur.info/ - Date d´édition: 2020-01-24 18:21:04 -

    © Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS - Lyon (http://lepercolateur.info/) - 2008-9 v4_3
    Autre publication (percolation hebdomadaire) : Le Webdo Perco.
    - 1.00 secondes - W3C