Webdo Perco : percolation hebdomadaire

Ce site en annexe du “percolateur” ne prétend à l’exhaustivité, ni à l’autorité mais simplement à une curiosité vagabonde dans cette “bribiothèque” de notre époque, ces “bouts écrits”, ces fragments, ces éclats de Vérité voire ces coups de gueule. Kaléidoscope ou Patchwork. Du tabulaire forcément lacunaire.

  • August 2009
  • July 2009
  • June 2009
  • May 2009
  • April 2009
  • March 2009
  • February 2009
  • January 2009
  • December 2008
  • November 2008
  • October 2008
  • September 2008
  • August 2008
  • July 2008
  • June 2008
  • May 2008
  • April 2008
  • March 2008
  • February 2008
  • January 2008
  • December 2007
  • November 2007
  • October 2007
  • September 2007
  • August 2007
  • July 2007
  • “Entre les murs”

    Aujourd’hui on se félicite que les Américains aient compris la beauté d’un film qui donne la parole au « parler banlieue », on admire l’enseignant dont le courage n’a d’égale que sa propension à se mettre à la portée de ses élèves, on s’apitoie devant la candeur insolente des jeunes issus de l’immigration enfermés dans leur vision étriquée du monde, on s’étonne qu’un professeur puisse craquer sans retenue devant des collègues médusés et prostrés de compassion (cette scène où le prof de techno « pète un câble » en criant « qu’ils y restent dans leur merde » est pourtant d’une époustouflante vérité), et on prétend que tout va bien dans le meilleur des mondes.
    Reste une question essentielle : comment tenir droit entre les murs d’une classe lorsqu’on est enseignant et qu’on aime son métier ? Soit on s’accroche à ses certitudes, on se fout de la hiérarchie et de la prochaine grève qui n’abordera pas les vrais problèmes, soit on prend sa retraite dès qu’on en a la possibilité pour fuir le désastre. Ce film me donne plutôt envie de choisir la deuxième voie.
    Brigitte Bré Bayle, enseignante, Riposte Laîque; Suite à la projection du film “Entre les murs”.

    Clés :
    31 Oct 2008 — Lien unique

    dé  Webd'azard

    “L’art des ponts, homo pontifex”de l’écrivain-philosophe Michel Serres, édition Le Pommier.

    “Le percolateur” conseille à ses percolecteurs ce livre emblématique de la pensée de Michel Serres que présente ainsi son éditeur :
    Je n’ai jamais rêvé que de ponts, écrit que d’eux, pensé que sur ou sous eux ; je n’ai jamais aimé qu’eux. Ce livre sur les ponts finit comme le livre de tous mes livres. ” Michel Serres. Ce livre est un hommage très personnel aux ponts de toutes natures, aussi bien matériels qu’immatériels, qui relient les hommes les uns aux autres. Un superbe cri d’amour, tant par la richesse kaléidoscopique du propos que par la beauté des images qui l’épousent. Tantôt amoureux transi, tantôt amant passionné, Michel Serres déclare sa flamme aux ponts et nous entraîne sur leurs tabliers, qu’ils soient de chair ou de métal, de pierre ou de paroles. Une ode virevoltante, profonde et aérienne, qui nous émerveille autant qu’elle nous enrichit.

    30 Oct 2008 — Lien unique

    Harold Kaplan, un être d’exception.

    Fils d’un charpentier juif russo-polonais qui découvre Proust et Stendhal en cherchant Shakespeare et Milton. patriote américain et francophile passionné autant qu’averti, Harold Kaplan délaissa Chicago et une thèse sur Marcel Proust pour débarquer en Afrique du Nord. Diplomate à Paris, où beaucoup de ceux qui comptaient dans la littérature, la pensée et les arts ont fréquenté son salon du Boulevard Montparnasse, il fut aussi correspondant pour l’Europe d’une revue marxiste anti-communiste aux côtés de George Orwell et d’Arthur Koestler. Traducteur de Raymond Queneau, lui-même romancier et essayiste, Harold Kaplan a aussi pratiqué la diplomatie au Viet Nam, avant de devenir vice-président d’un groupe industriel, puis de revenir en France où il vient de fêter ses 90 ans. Philippe Meyer l’a rencontré chez lui, à Saint Germain des Prés pour une série d’entretiens « A voix nue » au cours desquels ce polonais conte dans un français subtil et précis son enfance à Newark dans une famille de charpentiers, la vie au département des langues romanes de l’université de Chicago, les disputes de deux normaliens exceptionnels, Robert Vigneron et René Etiemble, ses relations avec Sartre … Un être d’exception qui fut aussi un spécialiste de Montaigne !
    (Sur France-Culture le 27 / 10 / 08)

    Clés :
    29 Oct 2008 — Lien unique

    Beyrouth, francophonie, salon du livre et de la liberté.

    Les Libanais ont écrit dans cette langue avant même que ce pays ne passe sous mandat français. Au Liban le Français n’est pas une fatalité coloniale.

    La sixième édition du Salon du livre de Beyrouth se tient du 30 octobre au 9 novembre. Son thème : « Lire en français et en musique ».Exclusivement francophone, cette manifestation permet de mesurer la vitalité de la francophonie libanaise dans un pays trop longtemps déchiré, où se dégagent lentement de nouveaux équilibres et de nouvelles ambitions, y compris dans les domaines éducatifs, linguistiques et culturels. Ainsi, l’émergence d’une classe trilingue – arabe, français, anglais – de plus en plus nombreuse, constitue-t-elle à la fois un espoir et un défi pour la francophonie. L’espoir du maintien et du développement du français, langue d’identité et de culture nationales mais aussi de communication internationale, et le défi d’un effort accru pour réaliser cette gageure trilingue dans laquelle, malgré bien des avantages liés à la force de son réseau scolaire et universitaire, notre langue est gravement handicapée par la quasi-absence de ses chaînes de télévision.

    Clés :
    26 Oct 2008 — Lien unique

    Le lien entre science et philosophie.

    Extrait de l’introduction au Colloque de Cerisy ; “Intelligence de la Complexité”(2007) par “Edgar Morin”.
    Le lien entre sciences et philosophie a été rompu. Encore au XVIIe siècle les grands scientifiques étaient enmême temps de grands philosophes. Certes, ils n’identifiaient pas science et philosophie. Quand Pascal faisait ses expériences au Puy de Dôme, il ne pensait pas au problème du Pari. Mais du temps de Pascal, Gassendi, Leibniz, il n’y avait pas cette coupure. La coupure est devenue un fossé redoutable. Le fossé d’ignorance et de méconnaissance sépare la culture scientifique de la culture des humanités.
    ‘Mais le courant a commencé à s’inverser: les sciences les plus avancées arrivent aux problèmes philosophiques fondamentaux: pourquoi y a-t-il un univers à partir de rien? Comment est né cet univers d’un vide qui n’était pas en même temps le vide? Qu’est-ce que la réalité? L’essence de l’univers est-elle voilée ou totalement connaissable?
    Le problème de la vie se pose désormais dans une complexité qui dépasse la biologie: les conditions singulières de son origine, les conditions des émergences de ses puissances créatives. Bergson avait tort en pensant qu’il y avait un élan vital, mais avait raison en parlant de l’évolution créatrice. Il aurait même pu parler de la créativité évolutive……

    Le livre a été édité aux éditons de I’aube, avec le sous-titre : Épistémologie et pragmatique

    24 Oct 2008 — Lien unique

    Paradoxe de l’ignorance crasse ! !

    La connaissance bénéficie à la connaissance, nous permettant d’aller toujours plus loin dans les moyens, les outils et nous permettant d’apporter de nouvelles réponses aux questions que se pose l’humanité. Il a là comme un paradoxe (le paradoxe est une proposition qui contient ou semble contenir une contradiction) car chaque nouvelle réponse apporte ses nouvelles questions. Les télescopes et les microscopes nous ont permis d’accéder à de nouvelles connaissances, mais ont également mis en avant tout ce que nous ne savions pas.
    Même si notre connaissance est en expansion exponentielle nos questions connaissent également une expansion exponentielle plus rapide. Tous les mathématiciens vous le diront, l’élargissement du fossé entre deux courbes exponentielles est lui-même une courbe exponentielle. Cet écart entre les questions et réponses représente la courbe exponentielle de notre ignorance qui est de plus en plus grande. Ainsi le progrès se mesure à l’aune de notre ignorance ! ! ! !

    Clés :
    24 Oct 2008 — Lien unique

    Mythe et utopie.

    Alors que je m’interrogeais sur les notions d’utopie, de mythe, de messianisme, de millénarisme, en ces temps où les techno-sciences semblent perdre de leur superbe, j’ai découvert un vieux n° de la revue “Diogène” (1983) qui prouve qu’il y a 25 ans la question se posait pareillement et sans plus de réponse! !
    ...Le cheminement historique de l’humanité conduit l’imaginaire humain du mythe paradisiaque à la théorie cyclique des âges et aux diverses formes de messianisme et de millénarismes, enfin, à l’utopie laïcisée d’un état idéal de perfection sociale. Toutes ces tentatives pour faire advenir une société parfaite se sont soldées par un échec. Ne faut-il pas douter alors de la croyance qui veut que la science et la technique soient les meilleures voies vers l’amélioration de la condition humaine?....En fait cette question est constitutive de notre humaine condition ! !

    22 Oct 2008 — Lien unique

    Quelle est la responsabilité du scientifique ?

    Gilles de Gennes (1932-2007) avait, peu de temps avant sa mort (18/05/2007), parlé de sa vie et de son métier de Savant sur le site Futura-Science , s’interrogeant entre autres sur la responsabilité du scientifique ?
    ...Le savant détient une compétence technique, mais pas de sagesse particulière. Dans le domaine de ses connaissances, il est de son devoir d’attirer l’attention du public sur les questions qui peuvent se poser, de l’informer sur les nouveaux problèmes qui surgissent, qu’ils soient d’ordre technologique ou éthique, comme on le voit en biologie. En revanche, quand le savant entreprend de former la décision du public, je suis très inquiet: je connais, par exemple, bien des chercheurs qui se sont juchés sur un piédestal scientifique pour affirmer que l’énergie nucléaire est dangereuse, alors que le nucléaire ne relevait aucunement de leurs compétences. Il existe des structures utiles, tel le Comité national d’Ethique, qui essaient de donner une réponse aux questions posées par les nouvelles technologies???. On peut rappeler que P.G. De Gennes a reçu en 1991 le Prix Nobel de Physique.

    Clés :
    20 Oct 2008 — Lien unique

    Houlomotrice !

    Le Danemark a cru à l’énergie éolienne qui représente maintenant environ 19% de sa production électrique. Aujourd’hui, le pays se lance un nouveau défi, celui de l‘énergie houlomotrice, dont il parie qu’elle connaîtra une évolution similaire au cours des vingt prochaines années. Le gouvernement vient ainsi d’allouer 20 millions de couronnes (3 millions d’euros) à la construction d’un prototype à l’échelle 1/2 de la “machine à récupérer l’énergie des vagues” de la société Wave Star Energy.
    Les mers et les océans renferment la plus dense et la plus continue des énergies renouvelables. Exploiter 0,2% de l’énergie renfermée dans les vagues suffirait à alimenter la planète entière en électricité. De nombreux projets sont actuellement en développement à travers le monde, et la première centrale commerciale a été inaugurée en septembre 2008 au large du Portugal.
    Wave Star est un concept qui se démarque des autres projets par sa conception originale. Plutôt que de couper les vagues dans le but de récupérer le maximum d’énergie disponible, il épouse leur trajectoire permettant ainsi une production d’électricité continue. Selon les infos des Bulletins Électroniques;

    Clés :
    18 Oct 2008 — Lien unique

    Le doigt dans l’œil du “Nouvel Observateur”.

    Dans son n° 2292 du 9 au 15 0ctobre 2008 le Nouvel Obs, sous le titre “Le pouvoir intellectuel en France” propose une enquête sur les 50 maîtres à penser d’aujourd’hui. L’exercice est courant dans une certaine presse, courant et facile, une sorte de hit-parade dont on ne connaît ni les critères de notation ou de sélection, ni les enjeux. Ancien lecteur de l’ excellente revue “CRITIQUE” et de son édition “MINUIT”, vivier plus que cinquantenaire de l’intelligence française, je connais les plus anciens, de Claude Lévi Strauss (le monstre sacré) à Régis Debray, beaucoup sont morts et sans doute non-remplacés mais je m’étonne de ne pas trouver Michel Serres ! L’éditeur new-yorkais André Schiffrin ( éditeur aux USA de Foucault et de Bourdieu) remarque que “ce genre de bilan bête et méchant est juste fait pour épater le bourgeois américain et le rassurer”. Antoine Compagnon, du Collège de France, considère que “nous comptons peu d’intellectuels globaux car nous avons mal pris le tournant du postcolonialisme” ! ! ! !! Comme pour la Marseillaise sifflée au Stade de France ! ! ! ! ! Où sont les maîtres à penser interrogent certains ! ! Il y en a dans la liste, Dieu merci, mais il y a des oubliés; Un livre de Michel Serres reste une bouffée d’humanisme, de rigueur et de Poésie, son absence est préjudiciable à la liste….. bien que ?!! ….Il est peut-être trop global !

    Clés :
    17 Oct 2008 — Lien unique

    Tissage des connaissances

    Aux éditions Lavoisier (2006), “Sur le tissage des connaissances” de Miora Mugur-Schäter. Cette auteure appartient à la mouvance épistémologiste et de la “complexité”, Edgar Morin, Jean-Louis Le Moigne. ....

    Nous captons l’information à partir de notre environnement et bâtissons des systèmes complexes de représentations abstraites. Néanmoins, quel rapport existe-t-il entre ces systèmes représentationnels et le réel ? Cet ouvrage propose une réponse à cette question. La méthode de conceptualisation relativisée qui en constitue le cœur comporte un saut épistémologique décisif, remettant en question l’existence d’objets et de propriétés qui préexisteraient aux descriptions que nous en élaborons, et faisant de la connaissance un construit dont le rapport avec le réel est essentiellement (inter)subjectif et finalisé. Ce livre secoue les fondations de l’édifice fragile construit autour de l’information depuis Shannon. Il permet de cerner de façon tangible la substance même de la connaissance, fournissant les bases d’une nouvelle théorie plus appropriée pour comprendre ce que nos cerveaux et nos machines manipulent lorsqu’ils traitent de l’information. Il éclaire de façon totalement inédite le concept de sens, notamment dans ses dimensions partageables et communicables. À coup sûr, cet ouvrage peut changer notre vision de la réalité du monde .

    13 Oct 2008 — Lien unique

    Accumulateur de vent ! !

    L’une des principales difficultés rencontrées par les énergies solaire et éolienne est dans le stockage. En effet, la production d’énergie (Dans le sens commun l’énergie désigne tout ce qui permet d’effectuer un travail, fabriquer de la chaleur,..) est rarement en adéquation parfaite avec le besoin (Les besoins se situent au niveau de l’interaction entre l’individu et l’environnement. Il est souvent inadapté à son utilisation immédiate (sockage et à son transport…). Il est nécessaire de pouvoir emmagasiner l’excédent électrique produit. Habituellement, on utilise des batteries d’accumulateurs Une jeune entreprise suisse, Enairys, fait le pari d’un autre système: le stockage par air comprimé (L’air comprimé est de l’air ambiant, mis sous pression avec un compresseur, le plus souvent aux alentours de 10 bars…). Ecologique (pas de métaux lourds) et économique (durée de vie plus longue), le procédé n’est pas nouveau et malgré son faible rendement il est susceptible de répondre à des questions énergétiques de notre temps
    Les brevets ont été déposés par l’EPFL et Enairys possède une licence exclusive.

    Clés :
    10 Oct 2008 — Lien unique

    Une revue de référence

    “Critique” est une « revue générale des publications françaises et étrangères ». Elle propose chaque année à ses lecteurs neuf numéros, dont trois doubles.
    Echappant tout à la fois à l’urgence inhérente au journalisme culturel et à l’inévitable spécialisation des revues savantes, Critique est un instrument d’information et un espace de réflexion plus indispensables que jamais. Les études qu’elle publie s’attachent à dégager, dans la masse des publications, le neuf et l’essentiel. Les sujets érudits ou spécialisés y sont traités sous une forme toujours accessible au non-spécialiste.Une revue de référence. On trouve “Critique” dans les très bonnes librairies.

    8 Oct 2008 — Lien unique

    La “Dispute”.

    PARIS (AFP) — C’est le coup éditorial de la rentrée littéraire en France: Michel Houellebecq, romancier provocateur, et Bernard-Henri Lévy, essayiste médiatique, conjuguent leur plume dans un livre, “Ennemis publics”, qui prend la forme d’une correspondance entre ces deux vedettes de l’édition, souvent cibles de critiques….Quand les duettistes prennent la plume, l’échange prend forcément une tournure philosophique et chacun y va de ses références littéraires (Flaubert, Baudelaire, Malraux, Romain Gary…). La posture des écrivains maudits s’effrite rapidement et laisse place au dialogue de deux érudits, parmi les rares intellectuels français du moment prisés à l’étranger.….Un livre qui, comme le note Houellebecq, parle aussi de l’époque : “Lorsqu’un pays est fort, et sûr de lui même, il accepte sans broncher de la part de ses écrivains n’importe quelle dose de pessimisme. La France des années 1950 supportait sans broncher des gens comme Camus, Sartre, Ionesco ou Beckett. La France des années 2000 a déjà du mal à supporter des gens comme moi”.

    7 Oct 2008 — Lien unique

    Mécénat alternatif, voire révolutionnaire.

    Une vraie renaissance de fondations plus revendicatives en Allemagne.La fondation est un genre en vogue en Allemagne. L’an dernier, 1 134 nouvelles fondations ont été créées, du jamais vu. Le phénomène s’explique en partie par les nouvelles mesures fiscales favorables mises en place par le gouvernement allemand l’an dernier. Au total, il en existe aujourd’hui 15 500 dans tout le pays qui affichent près de 70 milliards d’euros d’avoirs, selon l’Association fédérale des fondations allemandes (Bundesverband Deutscher Stiftungen. Toutes sont loin de financer les mouvements de remise en cause de la société capitaliste. « La majorité servent à rendre stable une société injuste », juge Felix Kolb. La sienne, au contraire, attise la fonction protestataire et encourage le changement. Ces dernières années, elle a soutenu les campagnes de mouvements comme Attac ou le groupe LobbyControl….

    Clés :
    5 Oct 2008 — Lien unique

    Le philosophe de la technique : Gilbert Simondon.

    Né à Saint-Etienne le 2 octobre 1924, Gilbert Simondon fit ses études secondaires au lycée de sa ville natale, et eut tôt l’occasion de fréquenter le milieu industriel, de discuter avec des ingénieurs, de s’intéresser à l’invention scientifique et technologique et à la manière dont les innovations sont reçues au sein de la société. Elève de khâgne au lycée du Parc à Lyon, élève de l’ENS de 1944 à 1948, agrégé de philosophie, il fut professeur de classe terminale au lycée Descartes de Tours (1948-1955), où il lui arrivait de faire le cours de physique aussi bien que celui de philosophie, En 1955 il devint assistant à l’Université de Poitiers. Sa double thèse de doctorat d’Etat (sur l’individuation, sur les objets techniques), soutenue en 1958, lui permit de devenir professeur des universités.
    L’œuvre de Simondon aura influencé et inspiré des auteurs tels que Jean Baudrillard, Georges Friedmann, Abraham Moles ainsi que Gilles Deleuze et Bernard Stiegler. Son œuvre n’est pas sans résonance avec celle de Leroi-Gourhan . Elle n’est pas non plus sans parenté avec la médiologie de Régis Debray…Il faudra que, à son propos nous parlions del’évolution transductive”.
    Gilbert Simondon mourut en février 1989.

    3 Oct 2008 — Lien unique

    Les pages du webdo perco contiennent les percolations hebdomadaires (quelles que soient leur dimension et leur forme) regroupées en pagination mensuelle. En haut à droite, toutes les 20 secondes, un texte du weddo est tiré au hasard ! Toutes les pages restent en archives accessibles via les menus en haut et bas de la page. Chaque webdo perco a son lien unique.
    Les recherches sont possibles de deux façons : via un mot saisi dans la zone sous la liste des titres en haut à gauche ou via un clic sur un mot-clé qui est affiché à la fin d’un webdo perco.

    (retour à la première page)

  • August 2009
  • July 2009
  • June 2009
  • May 2009
  • April 2009
  • March 2009
  • February 2009
  • January 2009
  • December 2008
  • November 2008
  • October 2008
  • September 2008
  • August 2008
  • July 2008
  • June 2008
  • May 2008
  • April 2008
  • March 2008
  • February 2008
  • January 2008
  • December 2007
  • November 2007
  • October 2007
  • September 2007
  • August 2007
  • July 2007
  • © Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS -
    Lyon - http://www.lepercolateur.info/ - Date d´édition: 2017-12-17 20:32:18 -

    © Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS - Lyon (http://lepercolateur.info/) - 2008-9 v4_3
    Autre publication (percolation hebdomadaire) : Le Webdo Perco.
    - 0.43 secondes - W3C