Webdo Perco : percolation hebdomadaire

Ce site en annexe du “percolateur” ne prétend à l’exhaustivité, ni à l’autorité mais simplement à une curiosité vagabonde dans cette “bribiothèque” de notre époque, ces “bouts écrits”, ces fragments, ces éclats de Vérité voire ces coups de gueule. Kaléidoscope ou Patchwork. Du tabulaire forcément lacunaire.

  • August 2009
  • July 2009
  • June 2009
  • May 2009
  • April 2009
  • March 2009
  • February 2009
  • January 2009
  • December 2008
  • November 2008
  • October 2008
  • September 2008
  • August 2008
  • July 2008
  • June 2008
  • May 2008
  • April 2008
  • March 2008
  • February 2008
  • January 2008
  • December 2007
  • November 2007
  • October 2007
  • September 2007
  • August 2007
  • July 2007
  • Le réducteur absolu !

    La confusion entre le principe d’appartenance ou d’inclusion et celui d’identité. revient à confondre une catégorie et une personne ou à réduire l’individuel au collectif : faute de logique, constructrice d’un clan local, d’un groupe de pression, certes, mais humainement et globalement destructrice. Non, vous ne faites que partie de tel pays, de cette religion ou de votre sexe. De là fondent sur le monde tant de malheurs qu’il faut redresser cette commune erreur.
    De scandaleuses injustices et d’insoutenables misères naissent, à partir, d’une simple faute de logique,souvent commise, qui consiste à confondre (sur votre carte d’identité), tout justement, votre identité avec l’une ou l’autre parmi vos appartenances. Par la première, singulière, vous êtes vous-même, individu ou personne si fortement singularisée que, sans doute, la génétique jamais avant vous ne la trouva ni ne la répétera aussi longtemps que dureront les vivants. Par les secondes, toujours collectives, vous faites partie des Français ou des Algériens, des bruns ou des chauves, mâles ou femelles, blancs ou noirs, chrétiens ou athées, savants ou bacheliers,que sais-je? Qu’est-ce que le racisme? Il consiste à définir, considérer ou traiter quelqu’un comme si sa personne s’épuisait en l’une de ses appartenances, choisie et persécutée: vous êtes noir ou mâle, ou catholique ou roux. Le Racisme c’est le réducteur absolu.

    18 Dec 2008 — Lien unique

    dé  Webd'azard

    Le récit, lettres et sciences, selon Michel Serres.

    «C’est une invention, celle du récit qui permet à la philosophie de repenser complètement ce que j’appelle l’humanisme.Cette forme nouvelle est celle qu’a prise l’encyclopédie. Cette forme est une forme assez semblable à la littérature. Or, toute ma vie j’ai essayé de réunir les sciences et les lettres. La séparation entre les lettres et les sciences est très récente, et la tradition des philosophes de langue française c’est au contraire de relier les deux. Diderot et d’Alembert en témoignent. Et à peu près tous les grands philosophes de langue française ont connu la science très bien. Auguste Comte connaissait très bien la science de son temps, Bergson aussi, les cahiers de Valéry sont pleins de mathématique et de physique. La séparation date en fait de l’apparition des sciences humaines.»
    Interview de Michel Serres à propos de son livre . “Récits d’humanisme” Le Pommier-2006.

    14 Dec 2008 — Lien unique

    L’Art et la contestation.

    Télérama, dans son n°3074, a interrogé Jacques Rancière sur “la capacité critique de l’art, et sa faculté de mobilisation” qu”il met en cause dans son dernier essai, Le Spectateur émancipé (éd. La Fabrique).
    « Il fut un temps où l’art portait clairement un message politique et où la critique cherchait à déceler ce message dans les œuvres. Je pense à l’époque de Bertolt Brecht, par exemple, où le théâtre dénonçait explicitement les contradictions sociales et le pouvoir du capital, ou aux années 1960 et 1970, quand s’est développée la dénonciation de la société du spectacle, avec Guy Debord : on pensait alors qu’en montrant certaines images du pouvoir – par exemple un amoncellement de marchandises ou des starlettes sur les plages de Cannes – on ferait naître chez le spectateur à la fois la conscience du système de domination régnant et l’aspiration à lutter contre. C’est cette tradition de l’art critique qui, selon moi, s’essouffle depuis vingt-cinq ou trente ans.»

    Clés :
    12 Dec 2008 — Lien unique

    Paul Valéry : “Les principes d’anarchie pure et appliquée”.

    Il faut se garder contre ceux qui parlent dans un porte-voix; qui injurient, apostrophent; contre ceux dont les discours sont discours de puissances plus grandes qu’un homme; qui font parler les choses fictives, le Peuple, l’Histoire, les dieux et les idoles; contre ceux qui traitent des autres, et les considèrent et en raisonnent comme d’une matière de leurs jugements et de leurs desseins;
    qui les font agir, payer, se battre;
    qui stipulent pour eux ;
    qui prétendènt mieux connaître leurs intérêts
    et leurs besoins qu’eux-mêmes.

    Paul Valéry : “Les principes d’an-archie pure et appliquée” éditions Gallimard -1984.

    Clés :
    8 Dec 2008 — Lien unique

    Changer le monde, c’est possible…. “Chiche!”

    La crise financière est devenue économique, sociale et morale. Elle appelle donc des solutions globales, bien au-delà des rafistolages que tentent des gouvernants qui, depuis 30 ans, n’ont eu, eux ou leurs prédécesseurs, de cesse de concéder aux marchés et à la marchandisation une place de plus en plus large. C’est ce mouvement qu’il s’agit, pour Marianne, d’interrompre. Rompre avec la « société de marché », selon le mot de Lionel Jospin, nécessite qu’on ait l’ambition de dominer les marchés, de leur imposer les lois de la démocratie et de l’intérêt commun, de retrouver le chemin d’une véritable égalité entre les hommes, d’un commerce entre les pays et les continents qui ne mette pas en concurrence les conditions de vie des hommes et des femmes. Cela passe aussi par la remise en question fondamentale de l’injonction de consommer toujours davantage. Cet « autre monde » dont l’avènement apparaît de jour en jour plus indispensable n’est pas du tout une utopie. Il existe même, de façon parcellaire, sous nos yeux, enfoui sous la montagne des préjugés ultra-libéraux. Oui, le travail solidaire, la finance responsable, le commerce respectueux, tout cela existe déjà. Il suffit de le mettre en valeur. De le développer.
    Voir le Dossier passionnant, de MARIANNE, n° 606, du 29/11 au 05/12/08. et sur la Toile.

    29 Nov 2008 — Lien unique

    “Entre les murs”

    Aujourd’hui on se félicite que les Américains aient compris la beauté d’un film qui donne la parole au « parler banlieue », on admire l’enseignant dont le courage n’a d’égale que sa propension à se mettre à la portée de ses élèves, on s’apitoie devant la candeur insolente des jeunes issus de l’immigration enfermés dans leur vision étriquée du monde, on s’étonne qu’un professeur puisse craquer sans retenue devant des collègues médusés et prostrés de compassion (cette scène où le prof de techno « pète un câble » en criant « qu’ils y restent dans leur merde » est pourtant d’une époustouflante vérité), et on prétend que tout va bien dans le meilleur des mondes.
    Reste une question essentielle : comment tenir droit entre les murs d’une classe lorsqu’on est enseignant et qu’on aime son métier ? Soit on s’accroche à ses certitudes, on se fout de la hiérarchie et de la prochaine grève qui n’abordera pas les vrais problèmes, soit on prend sa retraite dès qu’on en a la possibilité pour fuir le désastre. Ce film me donne plutôt envie de choisir la deuxième voie.
    Brigitte Bré Bayle, enseignante, Riposte Laîque; Suite à la projection du film “Entre les murs”.

    Clés :
    31 Oct 2008 — Lien unique

    Quelle est la responsabilité du scientifique ?

    Gilles de Gennes (1932-2007) avait, peu de temps avant sa mort (18/05/2007), parlé de sa vie et de son métier de Savant sur le site Futura-Science , s’interrogeant entre autres sur la responsabilité du scientifique ?
    ...Le savant détient une compétence technique, mais pas de sagesse particulière. Dans le domaine de ses connaissances, il est de son devoir d’attirer l’attention du public sur les questions qui peuvent se poser, de l’informer sur les nouveaux problèmes qui surgissent, qu’ils soient d’ordre technologique ou éthique, comme on le voit en biologie. En revanche, quand le savant entreprend de former la décision du public, je suis très inquiet: je connais, par exemple, bien des chercheurs qui se sont juchés sur un piédestal scientifique pour affirmer que l’énergie nucléaire est dangereuse, alors que le nucléaire ne relevait aucunement de leurs compétences. Il existe des structures utiles, tel le Comité national d’Ethique, qui essaient de donner une réponse aux questions posées par les nouvelles technologies???. On peut rappeler que P.G. De Gennes a reçu en 1991 le Prix Nobel de Physique.

    Clés :
    20 Oct 2008 — Lien unique

    Les pages du webdo perco contiennent les percolations hebdomadaires (quelles que soient leur dimension et leur forme) regroupées en pagination mensuelle. En haut à droite, toutes les 20 secondes, un texte du weddo est tiré au hasard ! Toutes les pages restent en archives accessibles via les menus en haut et bas de la page. Chaque webdo perco a son lien unique.
    Les recherches sont possibles de deux façons : via un mot saisi dans la zone sous la liste des titres en haut à gauche ou via un clic sur un mot-clé qui est affiché à la fin d’un webdo perco.

    (retour à la première page)

  • August 2009
  • July 2009
  • June 2009
  • May 2009
  • April 2009
  • March 2009
  • February 2009
  • January 2009
  • December 2008
  • November 2008
  • October 2008
  • September 2008
  • August 2008
  • July 2008
  • June 2008
  • May 2008
  • April 2008
  • March 2008
  • February 2008
  • January 2008
  • December 2007
  • November 2007
  • October 2007
  • September 2007
  • August 2007
  • July 2007
  • © Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS -
    Lyon - http://www.lepercolateur.info/ - Date d´édition: 2021-05-14 05:44:31 -

    © Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS - Lyon (http://lepercolateur.info/) - 2008-9 v4_3
    Autre publication (percolation hebdomadaire) : Le Webdo Perco.
    - 0.67 secondes - W3C